L’Université de Diffa participe à la 3éme Réunion du Groupe de Recherche sur le Lac Tchad (GRLT)

Du 02 au 03 décembre 2021, l’Université de Diffa à travers son Recteur Pr Ali MAHAMANE a participé à Niamey pour la 3ème réunion du Groupe de Recherche sur le Lac Tchad (GRLT).

La région du Lac Tchad fait partie des zones d’Afrique où sévit une insécurité orchestrée par de violences sans répit dans tout le Bassin ayant entraîné une perturbation du tissu social et la destruction des moyens de subsistance traditionnels, des déplacements internes de populations dans leur propre pays ou dans les pays voisins, et un bilan humain stupéfiant.

La violence de Boko Haram (BH) dans le Bassin du Lac Tchad a touché de manière disproportionnée les membres des communautés vivant dans ce bassin et le plaçant de facto au premier plan de la crise dévastatrice. En plus d’être les premières victimes de violences et de l’extrémisme violent, les communautés continuent de subir la désintégration économique, sociale et culturelle. Plusieurs villages déplacés, des marchés fermés, des activités d’échanges économiques suspendues, des rapts des personnes, des demandes de rançons, etc., telle est la description de la décrépitude du tissu économique et social dans laquelle vivent au quotidien les communautés du Bassin du Lac Tchad.

Cette situation a conduit la Commission du Bassin du Lac Tchad et les Partenaires Techniques et Financiers à analyser la situation qui prévaut au sein de ce bassin qui touche quatre pays qui sont le Cameroun, le Nigeria, le Niger et le Tchad.

Les conclusions de la réflexion ont conduit d’une part, à l’organisation et à la tenue de la première session inaugurale du Forum des Gouverneurs des Régions du Bassin du Lac Tchad et d’autre part, à l’élaboration d’une Stratégie Régionale de Stabilisation du Bassin du Lac Tchad qui prévoit notamment l’élaboration et la mise en œuvre de projets régionaux porteurs pour juguler la pauvreté extrême qui prévaut dans le terroir du Bassin du Lac Tchad. L’avènement du Projet de Relance et de Développement de la Région du Lac Tchad (PROLAC) s’inscrit dans cette logique.

Photo: GRLT en reunion à Niamey

Le Groupe de Recherche sur le Lac Tchad a pour mission d’assurer des synergies entre les trois catégories d’activités que sont l’information, la production de connaissances et le dialogue entre les sous-composantes 1a et 1b. Il assure le suivi de la mise en œuvre du PROLAC et du MCRP au niveau régional, guide, conseille et soutient la génération de connaissances et l’apprentissage ainsi que le dialogue politique régional et garantir un dialogue régulier entre les pays et les équipes de mise en œuvre du PROLAC et du MCRP.

Le GRLT répond à la nécessité d’assurer, dans le processus d’organisation et d’animation des rencontres la prise en compte des préoccupations et avis directs des Unités de Mise en Œuvre du Projet (UMOP) au niveau national et la communauté scientifique, afin d’éclairer les décisions des instances politiques en émettant des avis et recommandations, reposant sur des considérations d’ordre scientifique et basés sur une vision stratégique et prospective de l’avenir du bassin du Lac Tchad.

Le GRLT a pour rôle et responsabilité d’élaborer les TdRs et le plan d’action pour l’organisation du forum annuel et le soumettra au Comité Régional de Coordination (CRC) pour validation. Il proposera également des thématiques régionales communes de recherche et les bourses pour une synergie d’action dans la région sur les facteurs de fragilité, de conflit et de violence. Le GRLT défini des formations dédiées et programmes d’apprentissage ciblés pour le personnel de la CBLT, les cadres des quatre États participants, les partenaires de recherche, les gouvernements locaux et les OSC, couvrant la collecte et l’analyse de données, l’utilisation du KMP et de ses applications, ainsi que les risques multidimensionnels. En plus du Plan d’Action pour le Forum Annuel, le GRLT soutiendra la préparation des priorités de recherche et des événements du calendrier pour les 4 pays, en s’appuyant sur les rapports de synthèse standardisés (que chaque PIU est censée soumettre pour ses propres activités dans le cadre de la composante 1).

Le GRLT a également pour mission de conseiller et d’orienter le Secrétariat exécutif de ‘la CBLT, les UMOP et le Comité Régional de Coordination (CRC) en matière de stratégie et de mise en œuvre des plans d’action pour proposer les solutions les plus adéquates et optimiser les résultats recherchés et l’organisation du Forum Annuel sur le Développement de la Région du Lac Tchad. Le GRLT travaille en collaboration étroite avec le Secrétariat Exécutif de la CBLT et les UMOP/Pays. Il contribuera, par la diffusion et la valorisation de résultats de ses travaux scientifiques, à la visibilité et à la promotion de la Plateforme régionale de Connaissance sur la scène nationale, régionale et internationale.

Le GRLT apporte ses avis et conseils aux instances décisionnelles de PROLAC au niveau national et régional. Il propose et soumet à la validation les thèmes scientifiques à débattre lors du Forum Annuel sur le Développement de la région du Lac Tchad et identifie les personnalités scientifiques, sur le plan national et international, devant animer le segment scientifique du Forum Annuel.  

Les principales tâches du GRLT comprennent des discussions régulières et un examen : (a) des activités du PROLAC (au niveau global), (b) du plan d’actions commun du PROLAC, (c) des liens au niveau stratégique entre le PROLAC et la stratégie régionale pour la Stabilisation, le Redressement et la Résilience des zones du bassin du lac Tchad touchées par Boko Haram, et (d) dans tout autre domaine pertinent d’intérêt mutuel pour les pays participants et la région du lac Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.